»Une farouche liberté » de Gisèle Halimi avec Annick Cojean

Titre VF : Une farouche liberté

Autrice : Gisèle Halimi avec Annick Cojean

Editions Grasset, 2020.

Genre : Autobiographie, Témoignage, Féminisme

 » Disons qu’on a bien déblayé le terrain. Mais il faut une relève à qui tendre le flambeau. Le combat est une dynamique. Si on arrête, on dégringole. Si on arrête, on est foutues. Car les droits des femmes sont toujours en danger.  »

Résumé :

 » Soixante-dix ans de combats. Soixante-dix ans de passion et d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes. Et toujours, la volonté de transmettre aux nouvelles générations le flambeau de la révolte. Parce que l’égalité entre hommes et femmes est loin d’être acquise. Et parce que naître femme reste une malédiction dans la plupart des pays du monde.

Avec son amis Annick Cojean, l’avocate la plus célèbre de France revient sur les épisodes marquants de son parcours rebelle. Son enfance en Tunisie dans une famille juive modeste ; son refus d’un destin assigné par son genre et son rêve ardent de devenir avocate ; sa défense indéfectible des militants des indépendances tunisienne et algérienne soumis à la torture ; son association,  »Choisir la cause des femmes » ; et bien sûr ses grands combats pour l’avortement, la répression du viol, la parité.

La dernière grande héroïne féministe aura vécu une vie de pionnière, insoumise et passionnée. D’une farouche liberté.  »

Chronique :

Gisèle Halimi, célèbre avocate, féministe et politicienne nous conte son parcours dans Une farouche liberté. Paru après le récent décès de l’autrice, elle ne pourra pas constater l’impact de ses mots sur les féministes d’aujourd’hui, mais nul doute que nous continuerons le combat.

Dès son plus jeune âge, elle découvre la profonde injustice de naître femme dans un monde fait par et pour les hommes. En prenant la robe d’avocate, elle tentera jour après jour de mener le combat pour plus d’égalité et de reconnaissance de la femme. Nous ne mesurons pas bien aujourd’hui ce que ces femmes ont dû faire il y a quelques décennies seulement, le chemin semé d’embûches qu’elles ont dû affronter pour le droit à l’avortement, la parité en politique par exemple et la reconnaissance du viol comme un crime.

De par son expérience et ses fortes convictions, elle nous insuffle un vent de courage et de liberté bienvenu. Si tout n’est pas gagné, elles ont déblayé le terrain, à nous de prendre la relève en ne laissant plus passer les remarques sexistes, les actes de violences ou visant notre statut de femme.

Un témoignage à faire lire aux adolescents, garçons comme filles, afin de les éduquer pour qu’ils construisent le monde égalitaire de demain…

9 réflexions sur “ »Une farouche liberté » de Gisèle Halimi avec Annick Cojean

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • Une femme que j’ai découvert, c’est un comble, je pense qu’il y a beaucoup à dire derrière cela par rapport au modèle féminin moins mis en avant dans notre société!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s