»La charge émotionnelle et autres trucs invisibles » –  »Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble » de Emma &  »Baiser après #Metoo » de Ovidie et Diglee

Titre VF : La charge émotionnelle et autre trucs invisible & Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble

Autrice / Illustratrice : Emma

Editions Massot, 2018, 2019.

Genre : Bande-dessinée, Féminisme

Résumé :

 » Dans ce nouvel ouvrage, Emma revient sur le concept de charge mentale, qui a fait sa notoriété, et illustre comment les inégalités subies dans le privé sont un reflet de la société et du système où nous vivons. Elle aborde dans ce nouveau tome des sujets très politiques, comme les privilèges masculins, l’histoire de l’exploitation et de la division en classes, la galanterie comme forme de pouvoir…  »

Chronique :

Emma est autrice et illustratrice, dans ses bandes-dessinées elle évoque des notions comme la charge mentale et émotionnelle, elle déconstruit le mythe de la galanterie ou celui du bien être au travail. Ses sujets sont principalement tournés vers l’inégalité homme-femme ou les différences d’éducation et d’attente de la société envers les deux sexes. Elle donne des arguments et surtout propose quelques solutions à mettre en place pour faire bouger les choses, ensemble.

Des BD à mettre dans les mains de ceux qui s’éveillent tout juste aux sujets de charge mentale, de consentement et de double-journée car Emma propose des définitions simples avec des exemples concrets de nos vies de tous les jours. Elle insère et c’est à noter, des représentations LGBTQ+ dans ses dessins qui effacent le côté uniforme non conforme au réel.

A travers des tranches de vie, des anecdotes et des histoires vécues par l’autrice / illustratrice ou par son entourage, ces BD sont emplies de toutes ces petites choses que l’on ne voit pas, que l’on croit parfois normale mais qui ne le sont pas et peuvent être déconstruites pour plus d’égalité…

 » Les changements importants et durables dont on a besoin, on les obtiendra ensemble, pas chacune dans son coin.  »

Titre VF : Baiser après #Metoo – Lettres à nos amants foireux

Autrice : Ovidie

Illustratrice : Diglee

Editions Marabout, collection Marabulles, 2020.

Genre : Bande-dessinée, Féminisme

Résumé :

 » À l’heure de la libération de la parole, Ovidie choisit la forme épistolaire pour s’adresser aux hommes et revenir sur des situations anormales vécues par presque toutes les femmes. Que leur dirait-on aujourd’hui ? Oserions-nous évoquer des comportements douteux à un moment de la relation ? Quel est l’état des lieux de nos fantasmes ? Tout reste à reconstruire entre les sexes. De ce champ de ruines renaîtra peut-être une sexualité plus apaisée et plus joyeuse.  »

Chronique :

Baiser après #Metoo est à la frontière de la bande-dessinée et du roman épistolaire à une seule voix. L’autrice écrit à ses anciens partenaires pour leur dire enfin tout ce qu’elle n’a pas pu ou osé leur énoncer de problématique dans leur relation ou au détour d’une situation. Elle ne donne aucun nom, leur écrit tout simplement ce qui l’a traumatisée, ne lui a pas plu ou ce qu’elle a vécu comme un rapport inégal. Elle revient également sur ses fautes en expliquant ses réactions, dictées, elle le comprend désormais avec le recul, par la société, les cultures du viol et de la masculinité, les injonctions irréelles données aux femmes.

Les illustrations de Diglee expriment sous des dehors légers tout ce qu’il y a de problématique dans nos relations, comme le harcèlement de rue, les pratiques sexuelles exercées sans consentement ni évocations préalables. Et petit plus très agréable, les dessins représentent également, comme chez Emma une grande diversité dans les sujets féminins !

Une bande-dessinée qui remet les pendules à l’heure, qui exprime enfin ce qu’on a parfois voulu dire sans réussir à mettre des mots sur une situation…

 » #Metoo a considérablement rebattu les cartes des rapports hommes-femmes et de l’hétérosexualité. Nous vivons un moment passionnant où, après les lois, se renégocient les normes sociales de manière très concrète. Comment on drague. Comment on se parle. Sur quoi on s’autorise à fantasmer. Comment, d’une façon générale, la sphère privée devient politique. Tout cela est remis en question.  »

4 réflexions sur “ »La charge émotionnelle et autres trucs invisibles » –  »Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble » de Emma &  »Baiser après #Metoo » de Ovidie et Diglee

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Répondre à Once Upon A Dream Girl Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s