Meilleures lectures de 2021

Petit aperçu de mes meilleures lectures de l’année 2021, afin de vous donner quelques petites pistes de lecture. Si certain de ces livres vous tentent, retrouvez les avis en cliquant sur le titre du livre.

La peau des pêches de Salomé Berlioux : C’est un texte profondément humain, qui interroge avec une force inouïe l’injonction à la maternité, la transmission filiale, l’amour et le désir, dans une société profondément ancrée dans des schémas ancestraux.

Mon mari de Maud Ventura : Un premier roman magistral qui nous embarque aux confins des relations de couple tirées à son paroxysme. L’autrice nous décrit avec minutie toutes les fêlures, les désillusions et les petits secrets bien cachés.

Femmes en colère de Mathieu Menegaux : Un roman contemporain explosif, fort en réflexions sur nos comportements et l’évolution de notre quotidien social. Si vous n’avez jamais lu l’auteur, n’hésitez plus, un homme qui sait écrire le pouls de notre société et mettre au jour des sujets d’actualités tabous.

Trancher de Amélie Cordonnier : Trancher est un texte dont on ne ressort que le souffle court, le cœur battant et les mains moites… Amélie Cordonnier explore les profondeurs d’un couple, ses moments les plus intimes, les plus fragiles et désordonnés.

Trencadis de Caroline Deyns : Trencadis est tout à la fois un roman féminin et artistique sur une figure oubliée de l’art contemporain.

Andy Warhol – Le renard blanc de Jean-Nöel Liaut : Un homme, un artiste, un génie qui avait compris bien avant beaucoup le pouvoir des images et de la représentation. Ce n’est pas seulement un Warhol que l’on achète, c’est une part d’Andy.

La fabrique des pervers de Sophie Chauveau : un livre indispensable afin de comprendre les mécanismes psychologiques de la victime, du bourreau mais aussi de l’entourage…

Une terre promise de Barack Obama : Une terre promise, bien plus que de simples mémoires, la trajectoire d’un homme seul face au pouvoir de gouverner…

Les couilles sur la table de Victoire Tuaillon : On s’interroge beaucoup sur les psychologies féminines alors que celles des hommes doit obligatoirement être questionnées afin de faire évoluer nos sociétés vers plus d’égalité et moins de pressions sociale.

Lâchez-nous l’utérus ! – En finir avec la charge maternelle de Fiona Schmidt : C’est avec son compte instagram @bordel.de.meres que l’autrice a récoltée des milliers de messages sur la maternité, l’éducation ou le non désir d’enfant. Avec son vécu, celui d’une femme qui n’a pas et qui ne veut pas d’enfant, elle nous dresse le portrait glaçant d’une société, la nôtre, prête à tout pour laisser les femmes à leur place.

Les grandes oubliées de Titiou Lecoq : Un livre intelligent, pertinent et terriblement d’actualité à l’heure où l’on parle des manuels de sciences dans lesquels il faut inclure le physique féminin, parlons désormais de l’histoire qui s’écrit hélas encore au masculin. Après avoir lu ce livre, vous ne pourrez plus dire qu’on ne parle pas des femmes parce qu’elles n’ont rien fait mais bien parce qu’on les exclues à dessein !

Sorcières, salopes, féministes – Une histoire de la femme libérée de Kristen J. Sollée : Un ouvrage qui vient en complément du très recherché Sorcières – La puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. Ces deux livres entrent en résonance et rendent à la figure féminine et historique de la sorcière et de la femme moderne ses lettres de noblesse.

Les sorcières – Une histoire de femmes de Céline du Chéné : Ce livre, richement illustré, explore la figure de la sorcière dans l’histoire, retrace les grands procès et dresse un portrait entre fascination et haine.

Les infréquentables – 40 histoires de femmes sans foi ni loi de Collectif : Les infréquentables est édité par le magazine Causette chez les éditions First et retrace à la manière des Culottées de Penelope Bagieu, des portraits de femmes inspirantes qui ont toutes été oubliées et évincées de nos livres d’histoires.

La remplaçante de Mathou et Sophie Adriansen : Plus qu’une histoire c’est une démarche de santé publique, les jeunes mères ne sont pas préparées ni suivies psychologiquement. Il faut bouger les choses et la première étape est d’en parler.

Carbone et Silicium de Mathieu Bablet : Carbone et Silicium redonne à penser l’intelligence artificielle, la société actuelle en lumière d’un récit post-apocalyptique. Un coup de génie qui redonne ses lettres de noblesse aux genres de la BD et de la SF trop souvent décriés !

Léonard & Salaï de Benjamin Lacombe et Paul Echegoyen : Une magnifique façon de rendre hommage à un des artistes qui a le plus apporté dans l’évolution de l’art et de la construction.

Mademoiselle Baudelaire de Yslaire : En 150 pages, Yslaire réussi le tour de force de ressusciter Baudelaire et de nous offrir une passion amoureuse ardente.

Et puis Colette de Sophie Henrionnet et Mathou : Une BD simple qui dévoile tout en peu de mots avec des dessins doux et touchants…

Lulu et Nelson de Girard, Omont et Neyret : Une bande-dessinée jeunesse atypique qui ravira les amoureux des animaux et offre une intrigue ouverte sur des sujets peu représentés dans le genre…

Einstein – Le fantastique voyage d’une souris dans l’espace-temps de Torben Kuhlmann : L’auteur-illustrateur Torben Kuhlmann n’a pas son pareil pour créer des histoires et apprendre ainsi aux enfants les noms et les avancées des plus éminents scientifiques et inventeurs.

11 réflexions sur “Meilleures lectures de 2021

    • J’ai sélectionné ici le meilleur des titres féministes que j’ai lu cette année ! Je ne saurais en choisir un seul tant ils apportent tous un biais, un point de vue différent et tellement indispensable !

  1. Merci pour cette sélection qui propose des titres bien sympa. Je suis bien tentée par le « Barak Oboma » et « les grandes oubliées », un sujet tellement d’actualité!

    • Merci beaucoup ! Une terre promise est véritablement très complet et complexe mais terriblement intéressant, fouillant la fonction en profondeur ! Les grandes oubliées je ne peux que t’encourager à le lire, il est très bien mené et on se rend compte de la forte invisibilisation des femmes et surtout de façon volontaire. Il met en colère mais remet à jour ces questions importantes.

    • Je te les recommande autant l’un que l’autre pour s’interroger et se placer sur des sujets importants et actuels ! Les couilles sur la table interroge la virilité et pose des questions actuelles sur nos rapports hommes/femmes et Sorcières, salopes… est un essai sur la figure de la sorcière, dans l’histoire jusqu’à sa réapparition de nos jours dans les groupes féministes…

  2. Eh bien, je n’en ai lu aucun !!! Mais j’ai Carbone et Silicium de Mathieu Bablet sur ma table de salon et je note les 3 dernières BD dont tu parles, merci et passe une très belle année 2022 🙂

    • Ah Carbone et Silicium à été une claque monumentale , je l’ai même faite lire à des gens qui ne sont pas du tout SF et ça les a bouleversés ! On se sent proche d’eux, car c’est finalement ce que l’on pourrait vivre…
      Je te souhaite une très belle année de lectures en espérant que ce bilan t’apportera des idées et qui sait peut être des coups de coeur !

Répondre à PatiVore Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s